Accueil > Terroirs

Nos terroirs

L'histoire d'un vin commence par la concordance du cépage avec le terroir. Il faut connaitre le terroir ou du moins essayer de le comprendre d'une part et connaitre les réactions et les attentes de la plante d'autre part, afin de trouver cette adéquation qui permettra que l'alchimie s'opère. C'est cette mise en relation harmonieuse qui va permettre de trouver l'authenticité du vin. On est loin des modes et des clichés mais dans une dimension presque spirituelle. Il me semble que c'est là que l'on trouve la substantifique moelle.
Les cépages doivent déjà être dans un climat qui leur correspond. En effet, en fonction de leur origine, le cycle végétatif et la morphologie de la plante sont calés par rapport aux caractéristiques du régime climatique (semi-océanique pour nous). De plus dans chaque famille, ils ont des réactions bien différentes face à l'alimentation hydrique, ainsi le chenin blanc ou le cabernet sauvignon apprécieront des sols très superficiels rocailleux alors que le cabernet franc aime avoir la « tête au soleil » mais « les pieds au frais » c'est pourquoi les sols calcaires du Crétacé lui réussissent si bien.
Puis vient ensuite, la transformation de la vendange obtenue, qui doit être en fonction de la matière première. La vinification se résume à être l'accompagnement de la métamorphose du raisin bien né en un vin épanoui. Le mot d'ordre est de ne pas aller contre la nature, ni faire des vins technologiques (transformation d'un jus sucré en une boisson hydro-alcoolique) mais bien révéler l'expression du terroir.

Petit Princé

Princé

Géologie :
Schistes gris vert, rouille, parfois violacé à filons de quartz

Origine :
Formations métamorphiques de l'Ordovicien et du Silurien (ère primaire)

Pédologie :
Milieu altération

Cépage(s) :
Chenin blanc et cabernet franc

Topographie/paysage :
Plateau ventilé dominant le sud de la cité angevine

C'est l'un des trois terroirs des chenins que nous avons en AOP Coteaux de l'Aubance. Ce classement en AOP de vins liquoreux demande à ce que les traces de schistes soient présentes à moins de 30 cm.
Le chenin blanc, quand il est dans une zone ventilée a tendance à donner des raisins plus aromatiques. La topographie du plateau de Princé est particulièrement favorable à ce phénomène d'où la typicité de notre cuvée Petit-Princé, qui est le nom de la zone orientale du plateau où sont situées nos vignes.
Le Cabernet franc qui n'apprécie guère les sols trop superficiels trouve son bonheur malgré tout dans ce sol caillouteux car les argiles du milieu « altération » vont lui assurer une alimentation en eau sans stress.

Grand clos de Martigneau

Princé

Géologie :
Schistes gréseux à grès, ocre à beige

Origine :
Formations métamorphiques de l'Ordovicien (ère primaire)

Pédologie :
Milieu altération

Cépage(s) :
Cabernet franc, grolleau noir et sauvignon blanc

Topographie/paysage :
Haute- côte avec pente légèrement nord

 

Le Grand Clos est composé de différents types de sol, sur le milieu « roche » le Grolleau noir s'exprime parfaitement sur ces sols maigres et les sols argilo-sableux de la mi-pente vont donner des vins de cabernet franc (Cabernet d'Anjou) et de sauvignon blanc légers et aromatiques.

Beaumont - Château Rousset

Beaumont

Géologie :
Schistes gréseux à grès, ocre à beige

Origine :
Formations métamorphiques de l’Ordovicien et du Silurien (ère primaire)

Pédologie :
Milieu roche

Cépage(s) :
Chenin blanc et cabernet sauvignon

Topographie/paysage :
Coteau élevé de pente sud

 

La butte de Beaumont est l’un des lieux-dits réputés de l’appellation « coteaux de l’Aubance », sa topographie est dans son nom « beau mont ». Les masses des deux moulins-caviers de Château Rousset sur la crête dominent la vallée de l’Aubance. Certains disent même que l’on peut y compter jusqu’à 17 clochers… La partie haute du coteau est plantée exclusivement de chenin blanc où ce sol superficiel très rocailleux donne des vins robustes en blanc sec (Ordovicien) et en liquoreux (Sélection et Noble). Dans les vins issus de grosse surmaturité, la structure très tonique peut encaisser de forte sucrosité sans tomber dans la fadeur.
Sur la pente est placé le cabernet sauvignon qui réclame ces sols pierreux pour y mûrir parfaitement et donner la concentration que l’on retrouve dans Rocca Nigra.

Grandpierre - Haut Clabeau

GrandPierre

Géologie :
Schistes gris verts

Origine :
Formations métamorphiques de l’Ordovicien (ère primaire)

Pédologie :
Milieu roche et altération

Cépage(s) :
Chenin blanc, cabernet sauvignon et grolleau noir

Topographie/paysage :
Coteau de pentes sud-est et sud-ouest ceinturé par la rivière

 

La particularité de ce coteau mis à part le sol pierreux de schistes friables, ce qui va induire une facette aérienne au vin, est dans la topographie. En effet, ce coteau est dans un méandre de l’Aubance où il vient mourir. C’est relativement bas, d’où les risques de gelées printanières, qui de plus sont accentués par la précocité du terroir. Néanmoins, ce coteau est très favorable aux brouillards matinaux automnaux donc à la pourriture noble. Le coteau est divisé en 2 ailes par un chemin rural, à l’est : une pente douce exposée sud-est (Haut-Clabeau) et à l’ouest de ce chemin : le dôme du coteau et une pente exposée sud-ouest qui s’amorce très douce et finit très abrupte (Grandpierre).
Sur ce coteau, c’est la partie la plus basse qui est la plus rocheuse (d’où est issue notre cuvée Grandpierre). La partie supérieure est plantée de Cabernet Sauvignon où il s’exprime pour donner toute la puissance et la concentration de Rocca Nigra.

Clos des Grouas et des Complans

Grouas

Géologie :
Marnes à ostracées

Origine :
Formations sédimentaires du Crétacé (ère secondaire)

Pédologie :
Milieu roche

Cépage(s) :
Cabernet franc

Topographie/paysage :
Pente sud

 

C’est la partie du domaine qui est sur les sols du bassin parisien. Les gens d’ici appellent ces sols : les terres grasses par opposition aux schistes. Les marnes à huîtres du Cénomanien (crétacé, ère secondaire) vont permettre ce que l’on nomme l’effet tampon des sols argilo-calcaires, c’est-à-dire une alimentation en eau régulière pendant la période sèche. Le sol restituant à la plante l’eau emmagasinée pendant la période de repos végétatif hivernale. Le cabernet franc, qui ne supporte pas du tout le stress hydrique (il lui faut « les pieds au frais et la tête au soleil » comme disaient nos prédécesseurs) est heureux et s’épanouit à merveille sur ce terroir. C’est ici que nait Petra Alba.

Bablut - Les Collinets

Bablut

Géologie :
Schistes gréseux à grès, ocre à beige

Origine :
Formations métamorphiques de l’Ordovicien et du Silurien (ère primaire)

Pédologie :
Milieu roche et altération

Cépage(s) :
Cabernet sauvignon et cabernet franc

Topographie/paysage :
Pentes est et ouest

 

Bablut est situé sur la côte des moulins. Il faut imaginer : cette crête où étaient tous ces moulins alignés dominant les vignes. Le coteau rocailleux plein ouest est planté de cabernet Sauvignon, le sol y est semblable à la butte de Beaumont (coteau des Collinets pour Rocca Nigra). L’autre versant est une pente inclinée à l’est, plus douce ; tout d’abord c’est un milieu « roche » où le cabernet sauvignon est privilégié (clos du Goupil) et ensuite, un milieu « altération » où le cabernet franc « prend ses aises ».

Cette page vous a intéressé, partagez-la sur les réseaux sociaux :